VTC: pourquoi les prix vont rester élevés jusqu'en décembre – BFMTV

Pour devenir chauffeurs de VTC, il faut 9 mois pour obtenir un diplôme. La perte de chauffeurs mettra du temps à se résorber.Martin Bureua – AFP
Depuis début juillet, les temps d’attente s’allongent pour avoir un VTC et les prix grimpent. Se voir proposer un tarif de 100 euros pour le centre de Paris au départ de Roissy un dimanche soir n’a plus rien d’exceptionnel. Et pour cause, l’arrivée des vacances d’été conjuguée avec la crise sanitaire poussent nombre de chauffeurs à lever le pied. Une pénurie qui provoque mécaniquement une hausse du tarif des courses. Cette situation se constate principalement en Ile-de-France où se trouvent la majorité des chauffeurs.
Cette fédération regroupe les principales plateformes VTC européennes (Allocab, Bolt, Free Now, Heetch, LeCab et Marcel). Pour Uber, qui n’en fait pas partie, la situation n’est visible qu’en fin de journée et s’explique par la fin du couvre-feu qui a provoqué une forte hausse de la demande.
Sur les hausses de prix, le président de la FFTPR ne donne pas non plus de chiffres précis. Mais selon nos constatations lors de nos déplacements privés et professionnels avec Uber ou FreeNow, ils ont grimpé en moyenne de 25 à 30%. Le soir, des petits trajets parisiens montent à une cinquantaine d’euros contre 15 à 20 euros habituellement.
Mais pour le président de la FFTPR cette tendance ne va pas s’arrêter à la fin des vacances. Elle risque de se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2021.
Ça ne baissera pas avant l’hiver, le temps de résorber la pénurie de chauffeurs. L’obtention du diplôme nécessite plusieurs mois et il y a déjà un goulet d’étranglement”, indique Yves Weisselberger.
Uber confirme la situation et met en parallèle le nombre de candidats en augmentation partout en France surtout dans les villes du sud et le temps nécessaire pour pouvoir exercer.
La situation n’est donc pas désespérée. Pour Uber, on pourrait voir dès septembre un commencement de retour des chauffeurs en région parisienne.
La plateforme précise qu’en en Île-de-France environ 10.000 personnes ont passé l’examen pour devenir chauffeur VTC.
Un chiffre plutôt important. Actuellement, 30.000 VTC sont enregistrés en France, dont plus de 70% en Île-de-France.
Mais l’inquiétude des chauffeurs et des plateformes repose sur la mise en place d’une zone à trafic limité (ZTL) qui couvrira les arrondissements de Paris Centre (1, 2, 3, 4) et de Paris Saint-Germain (5, 6, 7 nord) en 2022. Uber et la FFTPR réclament une dérogation pour circuler, comme pourront le faire les chauffeurs de taxis.
Selon une étude réalisée par Harris Interactive, 70% des Franciliens souhaitent l’accès des VTC à la future Zone à Trafic Limité à Paris. Ce taux monte à 88% parmi les commerçants.
Hopium s'associe au Crédit Agricole pour la livraison de 10.000 véhicules à hydrogène

© Copyright 2006-2021 BFMTV.com. Tous droits réservés. Site édité par NextInteractive

fuente

Sobre el autor

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Añadir un comentario

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Póngase en contacto con nosotros

Los backlinks son enlaces desde otros sitios web hacia el suyo. Ayudan a la gente a encontrar su sitio y les facilitan el acceso a la información que buscan. Cuantos más backlinks tenga su sitio web, más probable será que la gente lo visite.

Contacte con

Mapa para 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE
es_ESSpanish