Il transportait 200.000 euros en faux billets à Monaco: un père de … – Nice matin

Lire le
journal
Lire le
journal
Se connecter
Un ressortissant néerlandais a été condamné après la découverte de liasses en monnaie de singe dans un véhicule à l’arrêt à Monaco, le 1er février 2021. Un mandat d’arrêt a été décerné.
On connaissait le millefeuille administratif. Apparaît en Principauté une nouvelle spécialité du genre, plus délictuelle que bureaucratique, composée d’un seul véritable billet de banque d’une valeur de 200 euros sur le dessus et de quatre-vingt-dix-neuf autres couches inférieures de faux billets du même montant.
Dans l’affaire évoquée devant le tribunal correctionnel de Monaco, pareil procédé permettait de remettre à un éventuel bénéficiaire, dans le cadre d’un achat, une somme factice de 200.000 euros. Une infraction d’escroquerie reprochée à un ressortissant néerlandais de 48 ans, vendeur de voitures à Milan et père de cinq enfants. Après quinze jours de délibération, le prévenu, absent le jour de la décision, a été condamné à un an de prison ferme et mandat d’arrêt.
Les faits remontent au 1er février 2021. Vers 13h50, une Mercedes, moteur en marche, est à l’arrêt sur l’avenue de Grande-Bretagne. Dans l’habitacle, à part le chauffeur, deux personnes discutent. Un policier de faction les remarque et pratique aussitôt une vérification d’identité. L’agent s’intéresse également au contenu du coffre du véhicule. Il découvre une sacoche où sont rangées dix liasses de cent billets de 200 euros. Très vite, il s’aperçoit de la supercherie. Seul le premier billet est authentique. Les autres sont de vulgaires fac-similés.
Placés en garde à vue, les deux individus contestent toute propriété du magot trompeur. Leur parcours sur le territoire monégasque est exploité grâce à la vidéosurveillance.
D’après les images, trois personnes en provenance de Vintimille passent par le Café de Paris, l’Hermitage et le Métropole. Puis, une d’entre elles quitte le Fairmont en taxi pour rejoindre Cannes. On retrouve les deux autres individus dans la limousine conduite par un chauffeur de VTC au niveau de la boutique Louboutin…
Dans ce dossier, suffisamment complexe, instruit avec méticulosité, le président Jérôme Fougeras Lavergnolle s’intéresse ainsi au second personnage. Rencontré à Rome dans un camp de gitans, et connu sous le prénom de Maximiliano, il aurait proposé au prévenu néerlandais, de l’accompagner à Monaco pour faire “du tourisme et voir des filles”.
Et la sacoche? “Elle ne m’appartient pas! J’ignorais son contenu quand le troisième homme me l’a confiée pour la ranger dans la voiture”, déclare le quadragénaire.
“Pourtant, d’après le témoignage du chauffeur mis hors de cause, note le président, c’est vous qui meniez la conversation. Vous n’avez pas d’antécédents en France ni à Monaco. En revanche, vous avez été condamné pour des faits de vols aggravés; d’association de malfaiteurs, d’escroquerie pour l’achat de montres avec de la fausse monnaie en Italie. Vous êtes recherché en Allemagne sous plusieurs alias pour cambriolage. Enfin, vous êtes connu aux Pays-Bas pour cinquante-deux délits financiers, neuf affaires de violences, trois infractions pour détention d’arme et quatorze autres actes de délinquance non répertoriés.”
Le Néerlandais a réponse à tout: “Ce sont des erreurs judiciaires…”
Qu’en est-il du téléphone portable, où les enquêteurs ont trouvé des photos de Rolex et de billets de banque? “J’aime les belles montres et les clichés d’argent m’ont été envoyés par des amis.”
Pourtant les coupures découvertes dans la sacoche parlent pour le magistrat: “Les numéros des faux billets correspondent à ceux employés en 2020 dans divers dossiers de “rip deal”. Dans une conversation téléphonique avec votre épouse pendant votre détention, du 3 février au 31 mai 2021, elle évoque une situation entièrement de votre faute, parce que vous êtes venu à Monaco pour prendre votre part. Que voulait-elle dire?”
Rien pour le mis en cause qui prétend que l’interprète ne pouvait comprendre les propos exprimés, différents s’il s’agit de la langue rom de Serbie ou de Roumanie. Pareille désinvolture frise l’impertinence et agace le président: “Aurait-il pu traduire un discours qu’il ne comprenait pas?”
Le parquet apparaît tout autant convaincu de la préparation d’une escroquerie. “Monsieur conteste, note le substitut Emmanuelle Carniello. Or, il a parfaitement conscience d’acheter avec de la fausse monnaie ce qu’il convoitait. Il y a les références des coupures concordantes avec des procédures pénales à l’étranger. Comment peut-il vivre avec cinq enfants et 10.000€ de revenus annuels? Il était venu à Monaco pour tenter sa chance et refourguer cet argent en guise de paiement. Condamnez-le à huit mois ferme.”
Parole à la défense. Me Gérard Baudoux, du Barreau de Nice, dénonce toute tentative de s’en prendre à une enseigne du luxe en Principauté. “On réprime l’intention de commettre une escroquerie en bande organisée. Encore faut-il qu’il y ait association ou entente. Le chauffeur a obtenu un non-lieu. Rien ne permet d’affirmer que mon client connaissait celui que l’on voit constamment avec la sacoche. Quand on organise ce genre d’opération, la tenue vestimentaire doit correspondre. Or le prévenu est plutôt habillé simplement. Ce n’est pas ce détail, mais c’est l’expérience professionnelle qui me fait douter de sa culpabilité. Savait-il quelles intentions nourrissait Maximiliano? Quant aux renseignements fournis sur mon client, ils m’interpellent. S’il ne peut pas postuler aux premiers prix de vertus, aucune condamnation n’apparaît sur ses casiers. On ne constitue pas un dossier pénal avec des conjectures. Entrez en voie de relaxe.”
Le tribunal a préféré s’inspirer des réquisitions du ministère public avec un quantum d’un an ferme et mandat d’arrêt. L’avocat réfléchirait-il à un éventuel appel?
“Rhôooooooooo!”
Vous utilisez un AdBlock?! 🙂
Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.
Et nous, on s’engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

fonte

L'autore

Aggiungi commento

Backlink pro

Avatar di Backlink pro

Contattateci

I backlink sono collegamenti da altri siti web al vostro sito. Aiutano le persone a trovare il vostro sito e facilitano la ricerca delle informazioni che stanno cercando. Più backlink ha il vostro sito web, più è probabile che le persone lo visitino.

Contatto

Mappa per 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE
it_ITItalian