F-35A: l'étrange gestion de Viola Amherd, qui n'ignorait rien des négociations politiques avec les Etats des jets candidats – Le Temps

La ministre de la Défense savait depuis le début que des contreparties politiques étaient en discussion avec les pays des constructeurs, dont la France. Et ce, alors qu’elle connaissait déjà les résultats techniques des avions de combat, et par conséquent la nette avance du F-35A américain. Pourquoi n’a-t-elle voulu stopper les négociations que des semaines plus tard?
«Il était clair qu’aucune négociation politique ne pouvait être menée avec les pays des constructeurs d’avions de combat. S’il y en a eues malgré tout, elles se sont faites sans que je le sache.» Le phrasé est affirmatif. Il date du début de cette année. Dans les titres de CH Media, la ministre de la Défense Viola Amherd bétonnait son argumentaire sur le choix du nouveau jet militaire F-35A, vivement critiqué par la gauche et un comité de droite citoyen. Elle soulignait n’avoir pas été impliquée dans les pourparlers menés par d’autres conseillers fédéraux avec les Etats de tous les engins candidats, comme la France. Pourparlers devant déboucher sur des concessions dans d’autres domaines. Elle martelait: ces échanges n’avaient pas lieu d’être.
Inscrivez-vous et recevez les newsletters de votre choix. Voir la liste.

fonte

https://2macp.fr/gestion-de-la-negociation/

Sobre o autor

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Adicionar comentário

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Por favor contacte-nos

Backlinks são links de outros sítios web para o seu sítio web. Ajudam as pessoas a encontrar o seu site e tornam mais fácil para elas encontrar a informação que procuram. Quanto mais ligações em atraso tiver o seu website, mais provável é que as pessoas o visitem.

Contacto

Mapa para 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE
pt_PTPortuguese