Bourse: la Bourse de Toronto prenait plus de 100 points après une interruption de services – LesAffaires.com

| Log in
À surveiller: Agnico Eagle, Cogeco Communications et TFI
10:41  |  Denis Lalonde
Comment choisir ses titres en période de forte volatilité?
Édition du 26 Octobre 2022  |  Jean Gagnon
L’éthique ou le facteur trop silencieux
10:00  |  Louise Champoux-Paillé
Le protocole HTTPS ne garantit pas la légalité du site
31/10/2022  |  Nicolas St-Germain
Comment choisir vos batailles au travail?
07:30  |  Olivier Schmouker
Le salon de la transformation numérique
Publié à 09:47, mis à jour il y a 0 minutes
Publié à 09:47, mis à jour il y a 0 minutes
(Photo: Getty Images)
REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto prenait plus de 100 points mardi, en fin de matinée, à la reprise de ses activités de négociation, qui ont été interrompues pendant plus de 30 minutes en raison d’un problème technique.
La Bourse de New York a ouvert en hausse mardi, avant de faire volte-face quelques minutes plus tard, échaudée par des indicateurs macroéconomiques qui témoignent d’un marché de l’emploi toujours tendu.
 
 


Pour (re)consulter les nouvelles du marché      
 
À Toronto, le S&P/TSX récoltait 230,82 points (+1,19%) à 19 656,96 points.
À New York, le S&P 500 descendait de 17,09 points (-0,44%) à 3 854,89 points.
The Nasdaq cédait 70,58 points (-0,64%) à 10 917,57 points.
The DOW lâchait 152,99 points (-0,47%) à 32 579,96 points.
The huard reculait de 0,001 2 $US (-0,159 8%) à 0,733 3 $US.
The pétrole affichait une hausse de 1,63 $US (+1,88%) à 88,16 $US.
L’or avançait de 6,10 $US (+0,37%) à 1 646,80 $US.
The bitcoin lâchait 17,05 $US (-0,08%) à 20 414,39 $US.
 
La veille, le Dow Jones avait fini en baisse, mais avait enregistré, en octobre, son meilleur mois depuis janvier 1976, avec une progression de 13,9%.
Après avoir ouvert assez nettement dans le vert, Wall Street a calé dans la foulée de la publication d’une série d’indicateurs américains.
Les offres d’emploi ont fait un bond inattendu en septembre, après avoir enregistré une forte contraction en août, tirées par le secteur des services, selon le ministère du Travail.
«Cela montre que le marché du travail reste très solide», a commenté Edward Moya, d’Oanda.
Par ailleurs, les dépenses de construction ont augmenté de 0,2% sur un mois en septembre, alors que les économistes attendaient une baisse, et l’indice ISM d’activité manufacturière est ressorti à 50,2, mieux que les 50,0 anticipés.
«Le marché cherche des signes montrant que l’économie refroidit», a expliqué Edward Moya, mais il a plutôt vu mardi des manifestations de résistance, «ce qui devrait ouvrir la porte à des hausses de taux plus agressives. C’est pour cela que le marché s’est retourné.»
Après avoir démarré la journée en baisse, les taux obligataires retrouvaient leur niveau de la veille.
Ils poussaient vers le bas les valeurs technologiques, sensibles au coût de l’argent, car elles ont souvent d’importants besoins de financement pour alimenter leur croissance.
Apple (-2,15%), Amazon (-2,92%) et Alphabet (-1,88%), qui pèsent quasiment un quart de l’indice Nasdaq, reculaient ainsi tous nettement.
Pour Peter Cardillo, de Spartan Capital, la volatilité s’expliquait aussi par la proximité de la décision de la banque centrale américaine (Fed), attendue mercredi.
Pour autant «on voit une évolution subtile de l’appétit des investisseurs pour le risque», a observé Adam Sarhan, de 50 Park Investments.
«Le mois dernier a été un des plus forts depuis des décennies», a-t-il poursuivi. «Cela n’arrive pas par accident.»
Pour Patrick O’Hare, le fait que la séance de mardi corresponde au premier jour du mois soutenait les indices. «Cela attire généralement de l’argent frais», a-t-il rappelé, dans une note. «L’invitation est plus séduisante aujourd’hui, compte tenu de la tenue des marchés en octobre.»
L’analyste évoquait également des rumeurs d’une possible sortie, en Chine, de la politique zéro Covid, qui a plombé l’activité du pays, sans pour autant juguler totalement les foyers d’infection.
Ces rumeurs profitaient aux sociétés chinoises cotées à New York, que ce soit Alibaba (BABA) (+5,28%) ou JD.com (JD) (+4,85%).
À la cote, le laboratoire Pfizer (PFE) était recherché (+2,64% à 27,78 dollars) après avoir relevé sa prévision de ventes de vaccins anti-Covid pour 2022, à 34 milliards de dollars contre 32 annoncé jusqu’ici.
Uber (UBER) s’envolait (+15,51% à 30,69 dollars) après la publication d’un chiffre d’affaires supérieur aux attentes. Les investisseurs écartaient la lourde perte enregistrée par la plateforme de réservation de véhicules avec chauffeur (VTC), attribuée à des éléments exceptionnels.
Il entraînait dans son sillage son concurrent Lyft (LYFT), qui grimpait de 8,81% à 15,93 dollars.
Le spécialiste des appareils de stimulation cardiaque Abiomed (ABMD) décollait (+50,35% à 379 dollars) après l’annonce de son rachat par le groupe américain Johnson & Johnson, opération qui valorise le groupe de Danvers (Massachusetts) 16,6 milliards de dollars.
Au diapason de ses concurrents ExxonMobil et Chevron, qui ont publié la semaine dernière, le pétrolier Phillips66 (PSX) avançait (+4,29% à 10,76 dollars) après avoir fait état de résultats supérieurs aux attentes, sur fond de prix de l’or noir qui demeurent élevés.
 
À suivre dans cette section
LIVRE BLANC. Assisterions-nous à un racket en règle des cryptomonnaies par le secteur bancaire?
REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales portées par un vent d’optimisme avant la Fed.
BLOGUE INVITÉ. On en oublie presque, entre toutes les batailles qu’il livre, qu’Elon Musk est un visionnaire.
REVUE DES MARCHÉS. Wall Street s’essouffle d’entrée, échaudée par des indicateurs plus élevés que prévu.
Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.


Mot de passe ou pseudonyme oublié

Log in

Registration
Votre meilleur allié pour faire grandir votre entreprise, votre carrière et votre portefeuille. Économisez 75% sur le prix en kiosque !
L’intelligence financière. Économisez 19% sur le prix en kiosque.
Groupe Context Inc.
Un site de Groupe Contex Inc.
355 rue Sainte-Catherine Ouest suite 501
Montréal, QC H3B 1A5
(514) 392-2009

Tous droits réservés. Groupe Contex Inc. © 2022




Pseudonyme ou mot de passe incorrect
Compte non confirmé. Regardez vos courriels.
Vous devez lier vos comptes lesaffaires.com et Linkedin avant d’utiliser cette fonctionnalité
Vous devez être connecté pour accéder à cette fonctionnalité.
pour vous connecter ou here pour vous inscrire.

source

About the author

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Add comment

Avatar of Backlink pro By Backlink pro

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Get in touch with us

Backlinks are links from other websites to your website. They help Internet users find your site and make it easier for them to find the information they are looking for. The more backlinks your website has, the more likely people are to visit it.

Contact

Map for 12 rue lakanal PARIS  75015 FRANCE
en_USEnglish