Koh-Lanta, Miss France, Star Ac'… Alexia Laroche-Joubert se confie [INTERVIEW] – Linternaute.com

Koh-Lanta, Miss France, Star Ac'... Alexia Laroche-Joubert se confie [INTERVIEW] Après la fin de Koh Lanta, le Totem Maudit, Alexia Laroche-Joubert productrice du programme livre son bilan de la saison. Elle revient aussi pour nous sur les changements qu’elle a imposés dans le concours Miss France et sur ses attentes quant au retour de la Star Academy sur TF1.
C'est l'heure du bilan pour Alexia Laroche-Joubert, productrice de Koh-Lanta. Après quatre mois de diffusion, Koh-Lanta le totem maudit s'est achevé par la victoire conjointe de Bastien et François sur TF1 le 21 juin. Quels enseignements la directrice d'Adventure Line Productions tire-t-elle de cette saison diffusée dix semaines seulement après la fin de "Koh-Lanta La Légende", une saison marquée par une vaste affaire de triche ? Dans cette interview, nous avons également proposé à Alexia Laroche-Joubert, désormais présidente de la société Miss France, de revenir sur ses changements effectués sur le concours national. Enfin, en tant qu'ancienne productrice et directrice de la Star Academy, elle s'est exprimée sur le retour du télé-crochet sur TF1 à la rentrée.
J'ai été cueillie comme le reste des téléspectateurs. Il y a une spécificité dans  Koh Lanta que peu de gens savent mais il y a une personne qui connaît les votes. Evidemment, quand les candidats mettent dans l'urne, les caméras les filment mais il n'y a pas de cadreur ou d'ingé son car ce sont des caméras fixes. C'est le producteur, Julien Magne, qui connaît les votes. En l'occurrence, je ne lui avais pas demandé même si j'ai le droit de savoir les résultats. Donc j'ai été cueillie.
Il y a toujours une part d'imprévu. Un individu seul au casting n'est jamais à proprement parler l'individu en collectif alors qu'il a faim, qu'il est en dehors de sa zone de confort, etc. On en parlait hier entre nous, il y a une ambiance dans cette saison qu'on n'avait pas eue depuis longtemps. Je ne vous cache pas qu'après les Légendes où ça a été quand même complexe, on était heureux d'avoir le retour des anonymes. Maintenant, Koh Lanta est quasiment le seul programme où il y a des anonymes hors jeu quotidien sur France Télévisions. Il n'y a plus d'anonymes ! La télé-réalité, ce sont que des candidats professionnels. Fort Boyard ou Mask Singer, ce sont des célébrités. Donc il reste The Voice et nous avec Koh Lanta. C'était très agréable pour nous de retrouver ça.
"La saison a peut-être manqué d'humour"
C'était une saison longue. Editorialement, je trouve que c'est une belle saison justement pour les raisons mentionnées plus tôt. Ensuite, on nous a reproché d'avoir un casting un peu "CSP+" [abréviation de catégories socio-professionnelles les plus favorisées de France, ndlr], ce que je trouve un peu injuste parce qu'il y a des profils comme Céline qui est infirmière, Jean-Philippe qui est peintre en bâtiment, Jean-Charles qui est fustier. En tout cas, il est apparu que cette saison, au regard de je ne sais quoi, était un peu "CSP+" donc il faut quand même qu'on soit vigilants là-dessus parce que la force de Koh Lanta c'est de réunir une diversité géographique et socioculturelle. Cette saison a été stratégique et les femmes ont tiré leur épingle du jeu, ce qui était vachement bien. En revanche, peut-être que la saison a manqué un peu d'humour.
C'est ça la difficulté. Nous, on essaie toujours de ne pas toucher aux fondamentaux. Maintenant, les trois équipes c'est devenu un élément connu du grand public et puis après on les redispatche dans ce que connaît le public à savoir les équipes Jaune et Rouge. Il y a toujours les épreuves de confort, etc. On a rajouté avec ce totem maudit des éléments perturbateurs mais qui ne changent pas fondamentalement la mécanique du jeu. Ce sont des éléments perturbateurs qui viennent se greffer sur une mécanique connue. Je trouve que ça a très bien fonctionné. On est contents de la mécanique. Mon bilan là-dessus est très positif. 
"Changer de case était un défi extrêmement difficile à relever"
Ce qui est très important c'est qu'on est le seul programme à avoir changé de case. The Voice n'a jamais changé de case, Mask Singer non plus… Nous on est les seuls. Pourquoi ? Parce que TF1 voulait ouvrir une case de divertissement là où il y avait d'habitude une case réservée aux séries américaines. Il y avait quand même un défi là-dedans qui était particulièrement difficile à relever. C'est compliqué de changer les habitudes, d'autant plus sur un public qui nous suivait depuis 19 ans le vendredi. J'ai demandé ce matin à TF1 [cette interview a été réalisée le 22 juin 2022, ndlr] pour savoir si on avait rempli notre promesse de producteur. Ce qui est très intéressant, c'est qu'on a augmenté la case de 5,1 points. Sur les ménagères, de 12,2 points. Sur les 15-24 ans, de 16,9 points. Sur les 25-49 ans, de 12,5 points. Et sur les 4-10 ans, de 25,2 points. Donc on peut voir que les enfants nous ont suivis du vendredi au mardi.
En tout cas, sur l'objectif, TF1 est très content. Là où on est très contents, parce que c'est compliqué de changer de case, c'est sur le replay qui est un nouveau mode de consommation. C'est ce qu'on appelle des audiences consolidées. C'est un mode de consommation qu'on appréhende sur ces types de programmes depuis deux ans. En fin de compte, ça a démarré avec le Covid. Là-dessus, Koh Lanta est la première marque de flux sur le replay de MyTF1 avec une moyenne de 900 000. Ce qui nous donne 4,4 millions en moyenne en consolidé sur la saison.
C'est une des informations que je n'ai pas. Dans les éléments qui nous appartiennent et ceux qui appartiennent à TF1, la programmation est indépendante de nous.
Oui, j'étais un petit peu énervée. Ils ont changé sans me le dire. Ce que j'avais dit c'est que si je l'avais su, j'aurais fait un programme un peu plus court. En l'occurrence, nous en avons parlé avec TF1 et ils nous ont confirmé que pour "Le totem maudit" on serait le mardi donc j'ai un petit peu, avec eux, raccourci le programme. Je trouve aussi très bien que nous n'enchaînions pas tout de suite avec un autre Koh Lanta. Là où on a enchaîné en dix semaines, un délai extrêmement court, les deux dernières saisons. Je trouve très bien qu'on attende un peu là.
On est en constante évolution, réflexion, analyse pour comprendre le ressenti du public. C'est quelque chose qui nous habite tout le temps. En l'occurrence, on n'a jamais ce ressenti du téléspectateur. Après, il y a des tas de choses qu'on change. On explore une piste et puis finalement on se dit que ce n'est pas la bonne. C'est une maturation qui est complexe.
"On a été victimes, comme les téléspectateurs, de la turpitude des tricheurs"
Non. Non, parce que ce qui ternit l'image d'un programme c'est quand la production fait quelque chose qui est contraire aux valeurs du programme. En l'occurrence, tout le monde a bien compris qu'on était nous-mêmes victimes, au même titre que les téléspectateurs, de la turpitude de certains.
Oui, on va changer des choses. Il y avait un cadre à cette affaire, comme on l'a longuement expliqué. Le fait qu'on tournait dans un pays français et que Koh Lanta est un phénomène a pu faciliter cette triche. Quand on est aux Philippines pour le Totem maudit, les Philippins nous trouvent très sympathiques, ils trouvent ça très rigolo de nous voir avec nos caméras mais ils ne nous connaissent pas. Là, évidemment, il y avait une proximité. En l'occurrence, Teheiura a avoué mais tous les candidats étaient très connus. En plus, ce n'était pas des anonymes. Une fois qu'on a dit ça, on sait que ce risque sera amenui à l'étranger. Mais évidemment on a bien vu qu'il y avait un trou dans la raquette et on a resserré les mailles de la raquette.
Non. Vous savez qu'on est dans un cadre qui est régi. On ne peut pas demander au-delà du volet B3 [du casier judiciaire, ndlr]. C'est la seule chose qu'on peut demander. Pour tout le reste, c'est ce qu'on appelle du déclaratif. On leur demande, sur l'honneur, de nous dire s'ils sont actuellement poursuivis par une instance judiciaire pénale. Evidemment, s'ils sont poursuivis pour non-paiement de trois PV… Bon, voilà. Mais on ne va pas au-delà du cadre légal dans lequel on peut exercer un contrôle.
Non, pas du tout. On s'est tous réunis, je leur ai exposé ces points et je leur ai dit "vous êtes parfaitement autonomes". Pour moi, l'ancrage local est la valeur la plus importante de Miss France. Je leur fais confiance quant aux respects de ce qu'ils considèrent comme étant les valeurs d'un concours de beauté. En mettant des règles au niveau national, parce qu'on ne s'occupe que du concours national, c'était aussi les obliger eux à un ensemble de règles sur lesquelles ils peuvent avoir des points de vue différents liés à leurs territorialités. Je me suis pas mal inspirée de Miss Univers. Cette élection regroupe un ensemble de pays qui chacun ont leur indépendance quant aux règles qu'ils établissent. Eux, ils ont des règles assez simples. Notamment que pour un défilé, les robes de créateur sont prévues pour des femmes d'1 mètre 70. Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas ajuster une robe en direct. Ne connaissant pas les candidates qui vont être sélectionnées, on ne peut pas nous-mêmes faire les robes en fonction. Il y a forcément cet élément-là à prendre en compte.
"Je voulais remettre un peu d'âme dans l'élection de Miss France"
En reprenant l'émission télé, qui est la dernière phase du concours qui est captée, ce que j'ai dit c'est qu'on allait favoriser deux éléments : la proximité et le spectacle. J'ai repris artistiquement l'émission avec Frédéric Gilbert, mon producteur, pour le centenaire. Et j'ai repris la société à l'automne 2021. Donc il y a deux phases. Dès le centenaire, pour le point artistique, on voulait favoriser la proximité. On voulait qu'elles se racontent, qu'on connaisse leur vie, leurs passions, leurs relations familiales, etc. Ce sont des points qui sont importants pour se familiariser avec elle. On voulait aussi renforcer la notion de spectacle autour du défilé. Je trouvais que tout ça était un peu Victoria's Secret. Ça manquait d'âme et je voulais remettre de l'âme à travers des grands thèmes. Pour le centenaire, c'était la France. Là, on va avoir un autre grand thème pour 2022.
Déjà, personnellement, je suis hyper contente. J'ai tellement aimé ce programme que je suis hyper curieuse de le voir. C'est comme un amoureux que vous retrouvez ! Après, il y a évidemment un pari parce que l'époque a changé. Les réseaux sociaux sont apparus. The Voice n'existait pas à l'époque. Les stars américaines voyageaient là où elles ne voyagent plus… Il y a une multitude de défis à relever. Maintenant, je suis rassurée de voir que l'une des personnes aux commandes c'est mon ancien adjoint. Je me dis que l'organique de ce qu'on avait mis en place va être préservé.
"Le retour de Star Ac', c'est comme retrouver un amoureux"
Pour moi, il n'y a pas de problème avec la télé-réalité d'enfermement dans l'absolu. Je pense que là pour Star Ac' ce serait une énorme erreur. Quand vous performez en tant qu'artiste, c'est aussi pour créer une communauté qui va aimer ce que vous proposez. Je ne sais pas ce qu'ils vont faire mais là, pour le coup, je considérerais ça comme une erreur de ne pas jouer avec les réseaux sociaux. Pour cette forme de télé-réalité en tout cas.
Oui mais nous en l'occurrence on n'a même pas besoin de rebooter des marques puisqu'on a déjà des marques historiques. Oui, bien sûr ! Tout simplement parce qu'il y a un attachement à ces marques. Créer une nouvelle marque, c'est extrêmement périlleux et compliqué. C'est très courageux. Pouvoir retrouver des marques qui ont séduit le public, je trouve ça génial. Au-delà d'avoir des marques qui sont historiques, on est aussi une société historique. On va fêter nos 50 ans donc dans nos catalogues de formats, on a en effet des marques qui sont anciennes que l'on travaille à rebooter. Ça ne ne veut pas dire qu'un diffuseur les prendra, mais on travaille dessus.

C'est l'heure du bilan pour Alexia Laroche-Joubert, productrice de Koh-Lanta. Après quatre mois de diffusion, Koh-Lanta le totem maudit s'est achevé par la victoire conjointe de Bastien et François sur TF1 le 21 juin. Quels enseignements…
プッシュ配信を管理する
収集された情報は、CCM Benchmark Groupがニュースレターを確実に送信するために使用されます。
また、広告のターゲティングのために、契約しているオプションにしたがって使用されます。
お客様は、ご自身の個人情報にアクセスし、修正する権利、および法律で定められた範囲内でその削除を要求する権利を有しています。
また、ターゲティングオプションはいつでも見直すことができます。詳細はこちら プライバシーポリシー.

根源

https://fragua.org/casting-映画館で、そしてテレビ/
https://netsolution.fr/quest-映画キャスト
https://seo-consult.fr/How to be a-presenter-メテオ
https://word-press.info/プレゼンターメテオキャスティング/
https://pfeilgrod.net/les-得手不得手代理店募集マネキン/
http://4dspace.net/casting-こーらたー
https://google-adsense.info/ってなんだよフィルム/
https://dewiqiu.biz/comment-キャスティングの映画化
https://mersinege.com/comment-メーキャストフィルム
https://hfu2030.com/le-seul-キャスティングサイトプロフェッショナル/
https://bonite.fr/les-キャスティング・アット・ザ・シネマ
https://www.maxicasting.com/
https://bouddhisme.info/ハウツー・サーチ・オブ・テムベスト・キャスティング/
https://tafrob.info/casting-シネマ・アンド・テレビジョン
https://polynesie-francaise.en/reussir-un-casting-a-koh- (ロイシール・ウン・キャスティング・ア・コーランタ/
https://monnaie.biz/maxi-キャスティング/
https://taipan.fr/プレゼンター・メタオ・ オブ・キャスティング
https://assurancevie.info/最善の選択フォー・ア・キャスティング・コー・ランタ/
http://労働基準監督署hautetfort.com/archive/2022/10/27/what-to-look-for-a-プレゼンターメテオオブキャスティングle-guid-6410666.html
https://www.metro-montreal.com/page/how-to-find-them-...ベスト・キャスティング
https://defisconseil.fr/page/ベスト・アドバイス・フォー・エム鋳物
https://www.bibliothequeparis.ja/page/the-benefits and-themしごとづかい模範代理店
https://abripiscines.fr/page/世界にひとつだけのオリジナルサイトプロ用鋳造品
https://taillehaie.fr/page/キャスティングウィズユーニーズ訳知り顔
https://ski-alpin.fr/page/モデルになるにはモード・ア・パリ・レ・ベース・ケ必見
http://4dspace.net/comment-ベスト・オブ・ザ・ベスト鋳物/
https://mersinege.com/casting-覚えておきたいことしようぜん
https://hfu2030.com/devenir-ファッションモデル

著者について

Backlink proのアバター
バックリンク・プロ

コメント追加

バックリンク・プロ

Backlink proのアバター

お問い合わせください

バックリンクとは、他のウェブサイトからあなたのウェブサイトへのリンクのことです。これらは、人々があなたのサイトを見つけ、探している情報を簡単に見つけることができるようにするものです。バックリンクが多ければ多いほど、人々がそのウェブサイトを訪問する可能性が高くなります。

お問い合わせ先

の地図 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE
jaJapanese