Uber: échec des négociations – radiolac.ch

Publié
le
De
Aucun accord n’a été trouvé entre Uber, l’Etat de Genève et les syndicats. Les chauffeurs ont refusé mardi soir lors d’une assemblée la proposition de convention destinée à régler le passé.
A Genève, aucun accord n’a été trouvé entre Uber, les syndicats et l’Etat mardi après-midi pour les arriérés de salaire des chauffeurs. La convention proposait de leur payer 4,6 millions de francs, pour solde de tout compte, sur cinq ans et demi.  Avec un montant de 400’000 francs supplémentaires pour couvrir les maladies. Inacceptable pour le SIT, Unia et les chauffeurs ! Ce montant ne prend pas en compte le risque, comme l’explique Jean-Luc Ferrière, co-secrétaire général au SIT.
Dix fois plus élevé
Le calcul des syndicats était 10 fois plus élevé que celui prévu par l’accord, soit 46 millions de francs. De son côté, la Conseillère d’Etat Fabienne Fischer a estimé que c’était la fin d’une étape. Elle va rencontrer la société américaine.

Fabienne FischerConseillère d’Etat chargé de l’économie et de l’emploi

La rencontre devra avoir lieu avant le 15 octobre, dernier délai octroyé par l’Etat pour continuer d’exploiter légalement. L’autorisation d’exploiter dépend de la mise en conformité de la société américaine.
Rôle de médiation
Fabienne Fischer a estimé que ce refus constituait “la fin d’une première étape”. Interrogée sur sa responsabilité dans cet échec, la conseillère d’Etat en charge du Département de l’économie et de l’emploi assure avoir joué un rôle de médiatrice et reprend maintenant son rôle d’autorité.
Les syndicats restent ouverts à la discussion et continuent à se mobiliser. Jean-Luc Ferrière, co-secrétaire général au SIT.
Du côté de la compagnie américaine on promet de poursuivre les négociations.
“Uber continuera à s’engager de manière constructive avec l’Etat de Genève afin de fournir aux chauffeurs, et ce dès que possible, la plus grande clarté sur leur activité passée” Jean-Pascal Aribot, General Manager Uber Suisse.
Les syndicats, eux, relèvent le peu de coopération de Uber. Il leur a été très difficile d’obtenir des données exactes.
Pour ce chauffeur Uber, la proposition d’Uber de verser 4,5 millions de francs n’aurait jamais couvert ses frais.
Conformité au droit?
Pour Fabienne Fischer, l’accord proposé aux chauffeurs était conforme au droit et aux dispositions légales.
Un avis que ne partage pas Jean-Luc Ferrière du SIT.
 

Economie d’énergie: Pas de patinoire extérieure et illuminations réduites
Les travaux de transformation de Porteous vont commencer
6 comptes Instagram plein d’idées pour occuper vos enfants ce week-end !
Coronavirus: toutes les infos du 27 mars 2020
Le fièvre des réseaux sociaux : Le Don’t Rush Challenge, défi créatif et participatif sur Tik Tok !
La fièvre des réseaux sociaux : Voyagez en restant chez vous
您的电子邮件地址将不会被公布。 必填字段用 *






Publié
le
De
Cela fait une semaine, maintenant, que Genève a commencé à vacciner contre la variole du singe. Près de 150 personnes ont déjà franchi le pas.
La vaccination contre la variole du singe bat son plein à Genève. Dimanche soir, 149 personnes avaient déjà reçu leur première dose. Le vaccin est disponible depuis peu en Suisse alors que ces derniers temps, la propagation de la maladie s’est nettement ralentie. Mais pas question pour les personnes inscrites de renoncer à se faire vacciner . C’est le cas d’Eric.
Ce jeune homme de 35 ans va donc recevoir sa première dose ce vendredi après avoir patienté pendant des mois, ce qui n’a pas été facile.
Ce vaccin est disponible depuis plusieurs semaines à l’étranger et certains n’ont pas hésité à traverser la frontière pour recevoir leur injection. Eric, lui, a préféré attendre qu’il soit disponible en Suisse.
La vaccination contre la variole est réservée aux hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, les personnes trans et celles qui ont des contacts à risque avec des personnes malades. Ces derniers mois, les stigmatisations liées à la variole du singe ont rappelé celles liées au virus du sida.
 
 

Publié
le
De
Après deux ans de Covid, l’hôtellerie genevoise sourit à nouveau. Les nuitées sont en hausse et aucune faillite n’est à déplorer dans le secteur.
À Genève, le secteur hôtelier se porte bien après deux ans de pandémie. Confirmation hier soir lors de l’Assemblée Générale des hôteliers genevois, qui se tenait à l’Hôtel Beau Rivage. Entre janvier et septembre 2022, le canton a enregistré presque 2,08 millions de nuitées, la plus forte progression en Suisse. Une bonne santé observée dans toute l’hôtellerie genevoise. Ecoutez Gilles Rangon, président des hôteliers de Genève.
Une reprise des activités qui se traduit notamment par le retour de la clientèle habituelle dans les établissements genevois explique Gilles Rangon.
Ce retour des touristes dans la cité de Calvin s’explique aussi par la levée de toutes les restrictions liées à l’épidémie de Covid-19. Parmi les autres sources de satisfactions, aucune faillite n’est à déplorer dans le secteur.
Le secteur hôtelier a retrouvé un rythme de croisière, mais tout n’est pas rose. De nombreux défis attendent encore l’hôtellerie genevoise. Pour Gilles Rangon, il s’agit de faire preuve d’un “optimisme prudent”.

Gilles RangonPrésident des hôteliers de Genève

Gilles Rangon qui a par ailleurs cédé hier soir son siège à la tête des hôteliers de Genève. Son successeur est déjà connu: il s’agit de Jean-Vital Domezon, directeur général de l’Hôtel d’Angleterre.

Publié
le
De
Fabriquer des maillot de bain éco responsables.
C’est le projet d’Anani Liz.
Elle a créé sa marque en 2020, A-LOLA et a décidé de lancer une campagne de financement participatif.
Son objectif:  soutenir le développement d’une nouvelle collection pour l’été 2023.
Anani Liz imagine des pièces haut de gamme. Pour elle, cette notion d’éco responsabilité était primordial.
Ses maillots sont d’ailleurs fabriqués en Econyl. Elle nous explique de quoi il s’agit:
Les pièces sont réalisées à la main et confectionnées à Porto, au Portugal, là aussi le choix du lieu de fabrication a été primordial:
Sachez que la marque A-LOLA a remporté le prix du public dans le cadre du Prix IDDEA 2020. Si vous voulez l’aider rdv sur la plateforme SIG-Impact.
La collecte se terminera le 9 décembre 2022. 

Publié
le
De
Une quinzaine de chauffeurs VTC a manifesté ce lundi matin devant le Département de l’économie et de l’emploi. Ils estiment insuffisante la somme que Uber doit verser à ses employés à titre d’indemnités. 
Certains chauffeurs VTC ne décolèrent pas. Une quinzaine d’entre eux s’est rassemblée devant le Département de l’économie et de l’emploi de Fabienne Fischer, lundi matin. Ils s’opposent à l’accord conclu vendredi dernier entre Uber et l’Etat de Genève pour se mettre en conformité avec la loi. La multinationale doit notamment verser 4,6 millions de francs d’indemnités à ses employés. Ce montant, jugé insuffisant, ne prendrait pas en compte tous les frais professionnels des chauffeurs.
 
Ces indemnités couvriraient la période de 2014 à juin 2022, lorsque les employés étaient considérés comme des indépendants et non comme des salariés. Mais certains chauffeurs estiment que les calculs ont été faussés.
 
 
L’association VTC Genève a annoncé qu’elle allait faire recours au Tribunal des Prud’hommes contre l’accord passé entre Uber et l’Etat de Genève.
 

Publié
le
De
Un homme se trouvait entre la vie et la mort après avoir été gravement intoxiqué par les fumées qui se sont dégagées lors de l’incendie de son appartement, dans la nuit de dimanche à lundi, à Thônex (GE). Son pronostic vital est engagé, a indiqué le porte-parole de la police genevoise, Alexandre Brahier, confirmant une information de la Tribune de Genève.
Le feu a pris dans la cuisine du studio, situé au troisième étage, route de Genève. Les pompiers, en arrivant sur place, ont trouvé la porte d’entrée de l’appartement ouverte. Son locataire était sorti pour échapper à la fumée, a précisé le lieutenant Nicolas Millot, porte-parole du Service d’incendie et de secours (SIS).
Le SIS est intervenu avec 4 camions et 18 pompiers professionnels. Dix pompiers volontaires de la commune de Thônex leur ont prêté main-forte. L’alerte a été donnée à 23h33. Les pompiers ont mis environ une demi-heure pour contrôler la situation. L’appartement est entièrement détruit, a noté M. Millot.
Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Derniers titres
La députée au Grand Conseil vaudois Florence Bettschart-Narbel est la seule candidate pour la présidence du PLR Vaud. Actuelle vice-présidente…
Un patchwork de pancartes hautes en couleur et de slogans vivants: l’affiche officielle de l’édition…
L’énergéticien argovien Axpo compte investir environ 1,5 milliard de francs dans des installations solaires dans…
Plus les jeunes se sentent écoutés et pris au sérieux, plus ils s’intéressent à la…
Standard : 022 909 69 69 – Antenne : 0842 918 918 – Rédaction: 022 807 10 15
WhatsApp: 079 918 30 00 – Contactez-nous: contact@radiolac.ch

© Copyright 2021 – Media One Group

来源

关于作者

Backlink pro的头像
反向链接专业

添加评论

反向链接专业

Backlink pro的头像

请联系我们

反向链接是指从其他网站到你的网站的链接。他们帮助人们找到你的网站,使他们更容易找到他们正在寻找的信息。你的网站的反向链接越多,人们就越有可能访问它。

联系我们

地图为 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE
zh_HKChinese